Quelles sont les sept péchés nouveau ?

Les médias ont inventé les terme sept nouveaux péchés pour décrire quelques exemples des péchés sociaux énoncées par Mgr Gianfranco Girotti le 9 mars 2008. De nombreux catholiques ont été frustrés par cette caractérisation, faisant valoir que les péchés énumérés à l’article étaient guère nouvelles, et qu’en fait l’église avait été dénonçant ces activités pendant des siècles. Cependant, les terme sept nouveaux péchés semble avoir pris et il a certainement attiré l’attention à l’Église catholique et le pape, qui souligne que beaucoup de gens, y compris des chrétiens, a commencé à mener une vie plus laïque et égoïste au XXe siècle.

Avant de fouiller dans le contenu des sept péchés nouvelles, il peut aider à discuter brièvement de la nature du péché dans l’Église catholique. Péchés mortels ou mortels sont des péchés qui doivent être absous avant la mort, par le biais de confession et de pénitence. Les sept péchés mortel nouveau discutés par Mgr Girotti sont ce que l’on appelle péchés sociaux, distinctes des péchés individuels. Péchés sociaux reflètent un échec collectif de la part de la société. certains exemples comprennent l’oppression des pauvres, du racisme et du sexisme. À la différence des péchés, péchés sociaux impliquent une multitude de décisions égoïstes et complexes, et dont ils ont besoin d’un changement dans la perception sociale doit être modifié.

En entrevue de Mgr Girotti, il inscrit sept péchés sociaux qui reflète l’évolution de la société ; certaines choses dans sa liste sont des anciens problèmes, tandis que d’autres reflètent des XXe et XXIe siècle des questions qui ne seraient pas arrivé à l’Église au début. Il liste ces péchés à titre d’exemples, illustrant la nature complexe de la foi et le péché et en encourageant les catholiques à réfléchir sur le rôle des péchés sociaux dans leur propre vie. Il est notable que les sept péchés nouveau est apparus pendant le carême, un temps traditionnel d’introspection et de réflexion.

Liste de Mgr Girotti comprend : polluer l’environnement naturel, l’accumulation excessive de la richesse, les manipulations génétiques, infligeant la pauvreté, la violation des droits de la nature humaine, consommation de drogues et le trafic et les expériences moralement discutables. Des questions telles qu’infliger la pauvreté et de la richesse qui s’accumulent depuis une partie de la croyance chrétienne des siècles, avec Christ lui-même préconisant une vie d’humilité et dénonçant les personnes qui ont fait la richesse de la saké du richesse. Violation des droits de la nature humaine est également une question ancienne, comme l’église encourage les gens à être à l’origine les uns aux autres et à leur communauté.

Autres questions comme moralement discutables d’expériences et de la manipulation génétique sont nouveaux à l’église, et ils ont été un sujet de discussion. Clonage humain, par exemple, pourrait être considéré une expérience moralement discutable, et l’église a émis des avis sur cette question avant ; manipulation génétique est également considérée comme contraires aux valeurs de l’église. La pollution de l’environnement peut sembler une inclusion surprenante, mais elle remonte à la notion de responsabilité sociale, avec l’église, reconnaissant que les personnes doivent maintenir l’environnement naturel dans le cadre d’un engagement à l’échelle mondiale. Usage de drogues et le trafic est également extrêmement nocifs pour beaucoup de sociétés.

La liste des sept péchés nouvelles est conçue pour stimuler l’introspection sur la foi et de rappeler que les péchés sociaux peuvent être très dangereuses. L’église espère aussi qu’il pourrait susciter un plus grand intérêt dans la confession et absolution qui pourrait peut-être avoir bien atteindre impact social.